Les cryptomonnaies sont le futur de nos monnaies

Ce 14 février 2019, une grande banque américaine, JPMorgan, annonce la prochaine mise en service de sa cryptomonnaie : le JPMorgan Coin. Le but est de simplifier les transactions des gros clients de la banque. Mais seuls les clients de cette banque peuvent l’utiliser, ce qui limite considérablement l’intérêt de cette nouvelle cryptomonnaie.

Cependant l’intérêt est plus important qu’il n’y parait. D’abord, le fait que JPMorgan adopte cette voie alors que son dirigeant avait été très virulent à l’égard du bitcoin. Et ensuite, le fait de choisir résolument de la baptiser en tant que cryptomonnaie : « JPMorgan Coin« . Les mentalités évoluent dans le sens d’une adoption des cryptomonnaies.

Pour faire une analogie, le JPMorgan Coin est l’équivalent électronique d’un chèque certifié qui représente donc des dollars sur un compte JPMorgan et payable uniquement dans une banque du même groupe JPMorgan.

On ne peut s'empêcher d’y voir un parallèle avec les débuts des lettres de change et de la monnaie papier. Ce fut d’abord une institution détentrice des espèces sonnantes et trébuchantes qui décida d’émettre ses propres billets, évidement reconnus uniquement par l’institution émettrice. Mais ensuite la facilité apportée par ce nouveau moyen de transaction a fait des émules. Finalement la confiance des utilisateurs et la généralisation des billets ont fait évoluer les monnaies.

Le mouvement des cryptomonnaies est lancé par la première banque. Alors que vont faire les autres ? Assurément suivre ce mouvement et émettre aussi leurs propres cryptomonnaies. Toutes les grandes banques le feront pour beaucoup de raisons : pour en tirer profit, pour gagner en compétence, pour ne pas se faire dépasser et parce que ce mouvement est irrésistible.

Ensuite une consolidation opérera, plusieurs banques adopterons la même cryptomonnaie, et des regroupements se créeront. Mais la force naturelle créée par le besoin d’assurer des transactions entre chaque groupes fera immanquablement naître une cryptomonnaie fédératrice. On peut aller plus loin et se poser la question de savoir quelles caractéristiques seront nécessaires pour cette cryptomonnaie fédératrice. Pour être digne de confiance, elle devra être publique, ouverte à tous, sans but lucratif et facilement vérifiable (auditée) par tous c’est-à-dire vraiment décentralisée. L’Ether et le bitcoin répondent à ces critères. Mais d’autres paramètres entrent en jeu comme la capacité transactionnelle (ou nombre maximum de transactions par seconde) et la protection de la vie privée. Les développements en cours sur Ethereum vont dans ce sens et seront déterminants. Bitcoin par contre n’annonce pas d’évolution.

Quelle monnaie adopteriez vous si vous avez le choix entre le JPMorgan Coin utilisable seulement pour des paiements entre 2 comptes JPMorgan, le BNP Paribas Coin pour des paiements entre 2 comptes BNP Paribas ou l’Ether Amélioré qui est libre d’utilisation par tout un chacun sans restriction géographique ?

La chaîne de blocs sur laquelle JPMorgan Coin est construit s’appelle Quorum et est une copie modifiée d’Ethereum. Mais à long terme personne d’autre que JPMorgan n’a intérêt à faire évoluer Quorum, alors que de nombreuses équipes indépendantes travaillent aux évolutions d’Ethereum car le système est ouvert, sans but lucratif et il profite au plus grand nombre ce qui n’est pas l’objectif de Quorum.

L’argent évolue vers les cryptomonnaies.

La création de la monnaie était une révolution purement intellectuelle. Elle impliquait la création d’une nouvelle réalité intersubjective qui n’existe que dans l’imagination des gens.

L’argent est l’histoire la plus aboutie que les hommes aient jamais inventée et racontée, parce que c’est la seule histoire à laquelle tout le monde croit.

Tout le monde ne croit pas en Dieu, tout le monde ne croit pas aux Droits de l’Homme, tout le monde ne croit pas au nationalisme, mais tout le monde croit à l’argent.

https://medium.com/essentiels/sapiens-comment-lhumanit%C3%A9-a-conquis-le-monde-et-pourquoi-c-est-important-de-le-savoir-83b6f1dc915e
Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *